48 ans de sourires d'enfants

À propos

La mission

La Ferme d’André 1969 est un Organisme dédié au bien-être et au développement des enfants de 5 à 15 ans qui, par des activités pédagogiques en milieu agricole, vise l’acquisition de connaissances et de compétences multiples en misant sur l’optimisation des habiletés sociales, la responsabilisation, l’épanouissement personnel et la collaboration, le tout dans un milieu favorisant la liberté, la conscience de l’environnement, le développement sensorimoteur, l’autonomie et l’initiative.

 

L’historique de La Ferme d’André

La ferme

André Giguère, le fondateur du camp, a toujours été actif dans le milieu de l’éducation. C’est en 1963 qu’il débute sa carrière d’enseignant dans la région de Montréal pour la continuer à Ormstown et la terminer à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal en 2000.

C’est en 1969, alors qu’il enseignait dans une école primaire, qu’il a proposé à ses élèves de venir passer une partie de leurs vacances dans sa ferme. En voyant les jeunes s’épanouir dans l’environnement stimulant qu’il leur proposait, il a décidé de saisir l’occasion et de fonder le camp de vacances La Ferme d’André.

André GiguèreAndré Giguère, grand pédagogue, a permis à des centaines de jeunes de s’épanouir en leur faisant confiance et en leur offrant une liberté dans un « cadre » bien sécuritaire. C’est ça La Ferme d’André; un endroit où liberté et autonomie vont de pair avec sécurité et encadrement.

En 2013, La Ferme d’André devient un organisme à but non lucratif (OBNL). Ce changement de statut a pour objectif d’assurer la pérennité de la Ferme dans l’accomplissement de sa mission: contribuer au bonheur des enfants. De ce fait, la totalité des profits sont investis dans nos infrastructures ainsi que dans les services donnés aux enfants.

Pour mieux saisir l’idéologie derrière La Ferme d’André et son fondateur, écoutez cet entretien radio.

Entretien avec André (17:04)

Équipe

RozennRozenn Rousval, directrice de l’organisme

Passionnée par la nature et l’enseignement, Rozenn a obtenu une maîtrise en enseignement de biologie et de géologie en France. Assistante commerciale puis chef de camp lors d’un séjour en 2016 au Québec, Rozenn décide d’adopter la province et de s’y établir. Ayant elle même grandit en milieu agricole, notre chef de camp a trouvé l’endroit idéal pour permettre aux enfants de s’épanouir dans un espace qui semble hors du temps en assouvissant ses passions.

 

Conseil d’administration

Celine LeherteuxCéline Leheurteux, présidente

Céline est vétérinaire et a eu un coup de foudre pour la Ferme à 18 ans.
Une ferme ancestrale, de la liberté, des animaux. La confiance d’André.
L’odeur du foin, le chant du coq, la beauté d’un cheval qui pâture.
Autant de repères qui façonnent des souvenirs pour la vie. Maintenant, elle s’implique dans la Ferme dans l’espoir de contribuer à aider des jeunes à s’enraciner dans le monde et ainsi être plus forts face aux aléas de la vie moderne.
Nicolas Chabert

Nicolas Chabert, administrateur

Suite à son baccalauréat en agronomie et après avoir repris les activités de la ferme laitière familiale, Nicolas décide de s’impliquer à la Ferme d’André. Il met ses compétences en gestion de troupeau et en rénovation au profit de l’organisme tout en travaillant comme arboriculteur-grimpeur à l’extérieur de la ferme.
Frédérique Hébert

Frédérique Hébert-Villeneuve, trésorière

Éducatrice Spécialisée, intervenante en zoothérapie et actuellement aux études en Criminologie à l’UdeM, Frédérique se passionne de comportement canin et équin grâce à la Ferme d’André. Après s’être retrouvé à la tête du département de Thérapie Assistée par l’Animal à l’Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas, Frédérique fonde en 2017 Zoothérapie du Haut-Richelieu qui vise l’implantation de services d’interventions assistées par l’animal en milieu scolaire et auprès de diverses clientèles présentant des difficultés d’adaptation personnelle ou sociale. Fréquentant La Ferme d’André depuis maintenant vingt ans, Frédérique partage ses compétences en intervention et ses connaissances de la santé mentale et des enfants aux besoins particuliers, afin d’optimiser la conception des programmes d’activités ainsi que la formation des moniteurs.

Vanessa Lachapelle-Lamoureux, secrétairephoto_Van

Vanessa a découvert la Ferme d’André alors qu’elle cherchait activement un camp de vacances à la hauteur de ses attentes de petite fille de 10 ans qui détestait les horaires!  Depuis ce temps, elle y retourne à chaque année. De campeuse, elle est devenue assistante-monitrice puis enfin monitrice pendant quatre merveilleux étés. Par la suite, Vanessa a étudié la biologie et l’environnement et a voyagé et habité dans divers pays, provinces et territoires. Elle a occupé plusieurs emplois, presque toujours liés à l’animation et l’éducation de groupes d’enfants. Maintenant directrice adjointe de l’organisme environnemental Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur à Montréal, Vanessa continue d’appliquer les principes d’organisation et de rigueur appris auprès d’André. Elle apporte au conseil d’administration sa connaissance des organismes à but non lucratif et ses acquis en gestion des ressources humaines et gestion environnementale.

Joëlle Gosselin-Giguère, administrateur (photo à venir)

La Ferme d’André fait partie de la vie de Joëlle depuis qu’elle est toute petite. Dès la première visite, son coup de foudre pour l’endroit annonçait une longue relation. Campeuse, assistante, monitrice puis visiteuse active, son amour et son attachement pour le camp de vacances n’ont jamais cessé de croître: elle y a trouvé une deuxième famille. Son parcours professionnel en restauration et ses études en architecture et en design lui ont permis de travailler au Centre Canadien d’Architecture, puis aujourd’hui, comme consultante aux ventes internationales chez Lambert & Fils. Ses compétences tout comme ses qualités viennent compléter les valeurs présentes au sein du Conseil d’Administration.